Partagez | 
 

 Les objectifs photo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les objectifs photo.   Dim 10 Nov - 15:40

 Faint  "Mais qu'est ce que c'est que ça ?"   Angry 

Si vous vous êtes déjà interrogé sur la signification des chiffres, lettres et autres signes bizarroïdes qui ornent les objectifs de vos appareils, ça tombe bien parce qu'on va justement en parler. Qu'il s'agisse de compacts ou de reflex, tout ça n'est pas très parlant pour la majorité d'entre nous.
 

Même si l'achat du matériel n'est généralement pas une priorité, il arrive un moment où l' on commence à savoir ce qu’on préfère photographier, où l’on a des besoins particuliers ou on peut même se sentir limité par son matériel,  alors on peut chercher à acquérir un nouvel objectif. ( rappelons que seuls les reflex ainsi que certains hybrides ont des objectifs interchangeables)
 
Or, vu le nombre d’objectifs existants, il est un peu compliqué de s’y retrouver dans cette jungle. Commençons par une petite précision qui paraît évidente mais qui peut être utile : vous ne pouvez évidemment pas monter un objectif Canon sur un boîtier Nikon, ou l’inverse. Par contre, il existe deux marques tierces (Sigma et Tamron) dont les objectifs sont disponibles en une version pour quasi chaque marque existante.

 




Voici donc les différents paramètres à prendre en compte  :


 Longueur focale


 
C’est en général la première info qui saute aux yeux en lisant la description d’une optique : la longueur focale s’exprime en mm, par exemple 50 mm ou 18-105mm. Ce chiffre vous indique à quel point votre sujet va être agrandi (ou réduit) par rapport à votre vision quand vous allez le photographier. Cette longueur focale permet de définir des catégories d’objectifs :




  • Standard : Ici ce mot signifie que ce que vous verrez dans l’objectif correspond à peu près à ce que vous voyez avec vos yeux. Pour des raisons techniques , la focale correspondant à l’œil humain est d’environ 50 mm pour un appareil argentique ou un capteur plein format,  et 35 mm pour un réflex d’entrée ou de milieu de gamme. Ce qui fait qu’on classe dans cette catégorie tous les objectifs dont la focale s’étale de 35 à 85 mm environ.
    Ce type de focale est en général idéal pour du portrait ou des photos « d’un peu tout ». D’ailleurs l’objectif du kit est en général un 18-55 mm, ce qui couvre cette catégorie et même un peu de la suivante, afin que vous puissiez photographier votre lieu de vacances ou vos amis.




  • Grand angle : Cette catégorie porte ce nom car ce que vous voyez dans l’objectif est plus large que ce que vous voyez avec l’œil humain. On y classe les optiques de 28 mm ou moins en général. Ce type d’objectif sert beaucoup pour des photographies de paysages où l’on souhaite capturer le plus possible de la scène qui s’offre à nous. Comme en général on se rapproche de son sujet à ces focales, l' impression de  profondeur des images augmente, et les déformations dues à la perspective aussi.
    Il existe également des objectifs très grand angle qui déforment beaucoup l’image qu’on appelle « fish-eye« , en référence aux yeux des poissons qui sont tout ronds et voient n’importe comment . ^^
    Mais ce sont des optiques très particulières qui ne sont en général pas la priorité du photographe.





  • Téléobjectif : Concernant tout ce qui se trouve au-dessus de 100 mm (au-dessus de 300 on appelle ça des super-téléobjectifs), ce type d’optique sert à avoir un sujet de grande taille dans le cadre bien qu’ils soit loin. Autrement dit on l’utilise pour des photos de sport et des photos animalières, voire pour du portrait pour les petits téléobjectifs autour de 100 mm.









De gauche à droite : un grand-angle (10-22mm), un standard avec un peu de grand-angle (15-85mm) et un téléobjectif (100-300mm)

Espérons que ces 3 catégories très simples vous éclairent déjà un peu. Parlons tout de suite de 2 points en étroite relation avec la longueur focale :


Distance minimale de mise au point



A une même focale, mettons 50 mm, une fourmi n’aura pas la même taille sur la photo si vous êtes à 50 cm d’elle ou à 5 cm, ça paraît évident. C’est là qu’intervient la distance minimale de mise au point : seuls les objectifs macro permettent de mettre au point à une très courte distance, et donc d’obtenir des clichés plein cadre de… fourmis Donc un objectif est macro s’il a cette caractéristique, qui n’a donc rien à voir avec la longueur focale : il existe des objectifs macro de 50 ou de 200 mm.




Zoom ou focale fixe ?


Pour faire simple : un zoom a une longueur focale qui peut changer, une focale fixe, et bien… est fixe.
Il y a des bonnes et des mauvaises optiques dans les deux catégories, mais voyons leurs avantages :


Spoiler:
 




  • Qualité : Les zooms ce sont considérablement améliorés, mais à budget équivalent, une focale fixe produit des images plus nettes et précises, avec plus de piqué que les zooms. Ne partez pas de ce préjugé systématiquement, mais c’est une règle qui se vérifie bien en général.








  • Prix : Les focales fixes sont moins chères d’une manière générale, ce qui paraît logique puisqu’elles sont d’une construction plus simple (elles ne zooment pas notamment). Il existe évidemment des focales fixes extrêmement chères, mais uniquement dans les gammes professionnelles. Les 50 mm d'entrée de gamme sont connues pour être extrêmement peu chères et pourtant d’une grande qualité optique.








  • Poids : Toujours car elles sont d’une conception plus simple, les focales fixes sont plus légères. Ce qui n’est pas négligeable au bout d’une journée de marche ou en partant en voyage.








  • Ouverture maximale : Elles ont en général une plus grande ouverture maximale que les zooms, mais nous reparlerons de ce point plus loin.








  • Créativité : C’est sans doute plus personnel et un peu moins objectif, mais en vous forçant à vous déplacer pour cadrer correctement, une focale fixe vous oblige à vous montrer créatif et à trouver d’autres angles de vue.







    Avantages des zoom.






  • Versatilité : Les zooms couvrant une plus grande plage focale, ils permettent de réaliser des photos de plusieurs types différents. Selon les objectifs que vous emmenez dans votre sac, ils peuvent même être un avantage en terme de poids et de coût.








    Flexibilité : Selon la plage focale qu’il couvre, un zoom peut vous offrir la possibilité de photographier à une focale grand-angle, standard et en téléobjectif avec la même optique ! Je pense par exemple aux « transtandards » de type 18-200mm.




Ouverture maximale




L’ouverture maximale de l’objectif est désignée par une valeur en f/nombre, qui détermine à quel point peut s’ouvrir le diaphragme de l’objectif. Autrement dit, plus cette ouverture maximale est importante (et donc plus le f est petit, rappelez-vous), plus :



  • vous pourrez prendre des photos en basse lumière sans trop diminuer votre vitesse d’obturation, augmenter la sensibilité ISO  ou utiliser un flash.





  • Vous obtiendrez une profondeur de champ réduite


    La profondeur de champ est très intéressante d’un point de vue créatif, et je peux vous dire que tant que vous n’avez pas pris de photo en-dessous de f/2, vous ne savez pas réellement ce qu’est la profondeur de champ . Mais le fait de pouvoir prendre des photos en basse lumière est un grand avantage à ne pas négliger ! C’est pour cela qu’on appelle ces optiques avec une grande ouverture maximale des optiques « lumineuses » (elles laissent entrer plus de lumière) ou « rapides » (elles permettent d’utiliser des vitesses d’obturation plus importantes).









Notez que ces avantages augmentent en général pas mal le prix de l’objectif, en particulier pour les zooms et/ou les longueurs focales importantes.
Cette ouverture maximale est indiquée après la focale. Trois exemples pour bien comprendre :




  • 50mm f/1.8 signifie que cette focale fixe de 50mm peut s’ouvrir au maximum à f/1.8






  • 18-55mm f/3.5-5.6 signifie que ce zoom peut s’ouvrir au maximum à f/3.5 à 18mm et à f/5.6 à 55mm






  • 28-70mm f/2.8 signifie que ce zoom de 28 à 70mm peut s’ouvrir au maximum à f/2.8 quelque soit la focale







→ L’ouverture maximale dont vous avez besoin dépend des situations dans lesquelles vous photographiez :




  • En intérieur, particulièrement dans des contextes peu lumineux (je pense aux concerts), vous aurez besoin d’une ouverture de f/2.8 ou plus.






  • Pour les jours couverts, surtout dans des conditions où vous devez utiliser une vitesse d’obturation rapide, vous pouvez vous contenter de f/3.5 ou plus rapide.






  • Enfin en plein soleil, n’importe quelle ouverture conviendra.








→ A ce niveau, vous avez en main les deux principaux éléments qui mènent à choisir un objectif : la longueur focale et l’ouverture maximale. Voyons maintenant les détails.




Stabilisation



La stabilisation évite le flou de bougé (quand votre appareil n’est pas stable), et donc n’est pas utile si vous utilisez un trépied par exemple. Ceci est particulièrement utile si vous utilisez une grande longueur focale, qui est plus sujette au flou de bougé.

Cette technologie permet également de réduire un peu votre vitesse d’obturation de deux crans (voire plus) sans avoir de problème de flou, ce qui peut être utile dans des situations où la lumière est faible.


Marque


 Il existe de mauvais objectifs de la marque de votre appareil, et de bons chez les marques tierces telles que Sigma et Tamron. Et inversement. Une logique simple à suivre : je cherche un objectif de la marque de mon appareil. Si jamais je ne trouve pas mon bonheur, je cherche chez les marques tierces.


Pour certains modèles, on peut préférer se tourner vers les marques tierces tant les différences de qualité sont minimes et celles de prix importantes. A vous de voir s’il y a une économie importante à faire en lisant les tests ou en demandant conseils ici tout simplement ! :P



Budget




C’est évidemment la plus grosse contrainte pour beaucoup d’entre nous. On ne va pas mentir : en général on en a pour son argent, et un objectif peu cher est en général moins bon qu’un de la gamme supérieure, ça paraît logique. Mais ce qui est important est le prix relatif ! Prenons un exemple : un 50mm f/1.8 coûte une centaine d’euros, et pourtant c’est une optique avec une grande ouverture maximale et un excellent piqué. Il est très abordable car il ne zoome pas, est d’une conception très simple, et fabriqué dans des matériaux peu chers. Et il existe deux objectifs du même type dans la gamme, tous deux des 50mm (focale fixe), mais qui ouvrent à f/1.4 et f/1.2, et coûtent respectivement 4 fois et 15 fois plus chers.




Conclusion


 

→ Résumons un peu. Selon vos besoins, vous devez déterminer :





  • la longueur focale qu’il vous faut : grand-angle, standard, téléobjectif.






  • si elle doit être flexible (zoom) ou si ce n’est pas indispensable (focale fixe)






  • si vous avez besoin d’une mise au point proche (pour de la macro), ou non







  • si vous avez besoin d’une grande ouverture maximale, autrement dit si vous photographiez en basse lumière ou non






    A ce stade, vous pouvez déterminer 2 ou 3 objectifs qui vous conviennent. Ou plus simplement, vous avez compris ou du moins à peu près ce qu'était un objectif ... ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
Les objectifs photo.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment sont fabriqués nos objectifs photo ? (Canon)
» conseil - peinture réfection objectifs et boitiers
» OBJECTIFS SIGMA AVEC UN G2
» L'objectif 20mm f1.7 est disponible chez Digit-Photo
» Achat en Angleterre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Capture l'instant... :: Méthodes et Techniques :: Objectifs et accessoires-
Sauter vers: